Salesforce Administrateur Certifié logoDeveloppeur Salesforce certifié

Adrien Bayles Expert Webmarketing & CRM
Retrouvez-moi sur :

icone Google + icone Linkedin icone RSS

Marketing Automation

Pardot Pipeline report

L'intégration d'un outil de marketing automation avec un CRM déjà en place est une opération difficile, technique, qui peut  parfois même s'avérer risquée.

Cet article aborde les aspects essentiels liés au CRM et vous guidera à travers les étapes à suivre pour garantir le succès de la mise en oeuvre de Pardot dans le cadre de son intégration avec Salesforce.

1. Les utilisateurs

1.1. Les licences

Contrairement à Salesforce, Pardot ne limite pas le nombre de licences utilisateurs, et ne facture pas en fonction du nombre de licences utilisateurs activées. On peut en théorie donc activer autant d'utilisateurs que ce que l'on souhaite, y compris des utilisateurs n'ayant pas accès au CRM.

1.2. Les droits utilisateurs

Cependant, mieux vaut être averti des implications que le fait de donner accès à Pardot peut avoir : en effet, les profils utilisateurs personnalisés ("Custom User Roles") ne sont disponibles qu'en version Ultimate ; ce qui signifie que pour les autres versions, un utilisateur ne pourra se voir attribué qu'un rôle parmi ceux-ci : Marketing, Admin, Sales ou Sales Manager (voir le tableau comparatif des permissions de chaque rôle utilisateur). Ainsi, un utilisateur commercial (avec le rôle "Sales") aura accès en lecture/écriture/transfert à l'ensemble des prospects présents dans Pardot.

Autrement dit, si votre processus commercial est plutôt restrictif quant à la visibilité de l'activité de prospection au sein de votre organisation - que vos commerciaux ne peuvent pas accéder à une vue d'ensemble, mieux vaut dans un premier temps ne donner accès qu'aux utilisateurs directement impactés par l'outil de marketing automation, quitte à attribuer plus de licences par la suite, en fonction des besoins. Par contre, les commerciaux ne disposant pas de compte utilisateur Pardot ne pourront pas disposer des fonctionnalités avancées du logiciel, comme les e-mails "one-to-one".